Procédure CEF pour les étudiants étrangers

Des Centres pour études en France (CEF) ont été mis en place dans certains pays pour faciliter les démarches administratives des futurs étudiants.

Vous désirez commencer ou poursuivre vos études en France et vous résidez à l’étranger dans un pays disposant d’un espace Campus France ? Veuillez suivre la procédure qui suit :

1. Inscrivez-vous auprès de l’espace Campus France correspondant pour pouvoir déposer votre demande d’inscription et pour obtenir votre visa étudiant
2. Inscrivez-vous à la formation qui vous intéresse sur le site de l’EHESP.

Si vous n’êtes pas résident de l’un de ces pays, envoyez simplement votre candidature à l’EHESP.

Niveau de langue minimum requis pour suivre des formations à l’EHESP

Pour suivre les formations, un niveau minimum de langue est requis et correspond au niveau B2 du cadre européen d’échelle de référence linguistique (CEF).

En français

  • DELF (Diplôme d’Etudes en Langue Française) : niveau B2 de la nouvelle grille (ou second degré : A5 + A6)
  • TCF (Test de connaissance du français) : 450
  • TEF (Test d’Evaluation de Français) : 585

En anglais

  • TOEIC : 785
  • TOEFL (Test of English as a Foreign Language) :
    test papier : 550
    test informatique : 213
    test Internet : 79/80
  • IELTS (International English Language Testing System) : 6

A savoir

Pour suivre la 1re année du master Europubhealth à Sheffield, le niveau minimum de langue requis est plus élevé et correspond au niveau C1 du Cadre européen d’échelle de référence linguistique.

Information sur le système universitaire français et européen

ECTS, LMD, M1, M2, … Que peuvent bien vouloir dire ces termes couramment utilisés quand il s’agit de décrire des études supérieures en France et en Europe ?

Le système européen de transfert de crédit (ECTS )

La validation internationale des diplômes et des formations repose, au sein de la communauté européenne, sur un système de crédits communs, appelé ECTS (European Credit Transfer System). Les crédits ECTS obtenus sont  capitalisables et transférables, par exemple dans le cas d’un parcours d’études à travers plusieurs établissements. Un ECTS correspond à 25 à 30 heures cumulant les heures de cours et les heures de travail personnel.

Système LMD

L’organisation des diplômes de l’enseignement supérieur français est structurée par une architecture européenne commune, LMD (Licence-Master-Doctorat), qui prend en compte, pour l’obtention du diplôme, les années ou semestres d’études validés depuis l’entrée dans l’enseignement supérieur et leur correspondance en crédits ECTS :

  • Licence = 6 semestres (180 ECTS)
  • Master = 4 semestres (120 ECTS)
  • Doctorat = 6 semestres

M1 – M2

Le parcours de master, faisant suite au parcours de licence, est obtenu après 4 semestres validés, soit 120 crédits. Les études en master s’étendent donc sur 2 années, sous les appellations M1 (1ère année) et M2 (2e année) et donnent lieu à l’obtention du diplôme national de master officiellement habilité par l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES).

Master co-habilité

Certains masters proposés par l’EHESP sont organisés en partenariat et parfois co-habilités. La co-habilitation signifie que les 2 institutions d’enseignement supérieur partenaires délivrent la formation. Le nom de ces 2 institutions figure sur le diplôme délivré.

Mastère spécialisé®

Le « mastère spécialisé® » est une formation post-diplôme d’une durée d’au moins 2 semestres, incluant des enseignements théoriques, un travail personnel de recherche en entreprise et la soutenance d’une thèse professionnelle. Le mastère spécialisé® est un label de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE).

Pour compléter ces informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de Campus France.

Publié le 18 mai 2009