Hélène MALMANCHE


Discipline(s) : Anthropologie sociale

Titre(s) : Anthropologue, chargée de recherche (post-doc) à l'UFTMiP. Jeune chercheuse associée au CESPRA (EHESS Paris)

Diplôme(s) : 2020 : Doctorat d'anthropologie sociale et ethnologie – EHESS · 2014 : Master de sciences sociales de la santé – EHESS/Paris XIII · 2011 : Diplôme d'État de Sage-Femme – UVSQ

Appartenance(s) : Réseau doctoral

Cursus

Chargée de recherches (post-doc) au sein du LabEx SMS - UFTMiP, Toulouse.

Docteure en anthropologie sociale et ethnologie, thèse soutenue à l’EHESS le 11 décembre 2020 sous la direction d’Irène Théry : « L’engendrement avec tiers donneur. Genre, bioéthique et pratiques transfrontières (France, Belgique) ». Recherches doctorales récompensées par le prix d’excellence du Fonds de dotation des 8/9 de l’EHESS, section « Droit et société » (2019)

Jeune chercheuse associée au CESPRA - UMR 8036, EHESS Paris
Chercheuse invitée au CeFAP - Institut pour la recherche interdisciplinaire en sciences juridiques, UCLouvain - Belgique
Co-fondatrice du groupe de recherche en sciences sociales EnCoRe - Engendrement, Corps, Relations
Alumni du Réseau Doctoral en Santé Publique de l'EHESP

Sage-femme libérale diplômée d'État (2011)

Recherche

Projet de recherche actuel : "Le don de microbiote intestinal. Nouvelles perspectives anthropologiques sur les notions de pollution et de guérison".
Projet proposé dans le cadre de l'appel à candidatures du LabEx SMS de l'Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées

 

Résumé des recherches en cours

Après un doctorat visant à contribuer au champ de l’anthropologie du genre, du corps et de la parenté, ainsi qu’à une réflexion comparative entre les droits bioéthique et de la famille en France et en Belgique à travers la question du recours à des tiers donneurs dans la procréation médicalement assistée, cette nouvelle recherche vise à explorer un autre type de pratique de dons et d’échanges corporels : le don de microbiote intestinal.

Le cas de la transplantation fécale artisanale en France, réalisée à des fins de guérison de diverses maladies (pathologies auto-immunes du tube digestif, dysbioses intestinales), est un objet original encore inexploré par les sciences sociales. La démarche de recherche s’inscrit dans une anthropologie du corps et de la personne, des techniques et de la médecine ; elle s’intéresse notamment à la tension entre des catégorisations opposées (souillure/purification, contagion/guérison), tension au cœur de cette pratique, et à la façon dont celle-ci s’articule au sein des discours et des actions menées sur la substance fécale et sa circulation. Elle vise également à explorer les relations créés par le don de microbiote, à la fois entre les personnes entre elles, ainsi qu’entre les personnes, les mondes microbiens, les écosystèmes et les techniques employées.

 

Expertise

Co-fondatrice du Réseau Fertilité France (R2F)
Membre de la European Society of Human Reproduction and Embryology (ESHRE)
Experte fertilité et procréation médicalement assistée pour le Collège National des Sages-Femmes

Enseignement

2015-2021 : Missions d'enseignement de sciences sociales à l'École de Sage-Femme de Tours et à l'École de Sage-Femme de l'Hôpital Foch
2016-2018 : Chargée d'enseignement (DCE) dans le master de sociologie générale de l'EHESS (Paris) : "L'enquête sociologique par entretien"