Le 26 décembre 2017, le Ministère des Solidarités et de la Santé publiait au Journal Officiel la liste des membres nommés au Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE). Parmi les personnalités et experts désignés, Karine Lefeuvre – professeure et directrice adjointe du département des Sciences Humaines et Sociales à l’EHESP –  a été désignée par le Ministère de la Justice  pour intégrer le CCNE en raison de sa compétence et de son intérêt pour les problèmes d’éthique.

Le CCNE est un organisme consultatif et indépendant régulièrement interrogé pour réfléchir sur des sujets de société en lien avec l’évolution des connaissances dans le domaine des sciences de la vie et de la santé. Cette instance de réflexion est actuellement consultée dans le cadre des États généraux de la bioéthique qui se tiendront du 18 janvier au 7 juillet 2018 afin d’animer et d’organiser le débat public en région en vue d’une révision de la loi bioéthique. En Bretagne, le travail portera plus spécifiquement sur la génétique et la PMA et donnera lieu à des manifestations et débats publics organisés dans les principales villes bretonnes. Dans ce cadre, l’EHESP – représenté par Karine Lefeuvre, membre du CCNE – et l’Université de Rennes 1 – représentée par Brigitte Feuillet-Liger et Laurent Pasquier – proposeront une conférence citoyenne à la Maison des associations à Rennes le samedi 17 février 2018.

En savoir plus sur le CCNE

Publié le 12 janvier 2018