Tous les mardis, l’EHESP organise des séminaires sur le campus de Rennes. Ces rencontres qui abordent chaque semaine un thème spécifique, peuvent accueillir des intervenants extérieurs à l’EHESP (ville, Région, experts, chercheurs, industriels, associatifs, usagers, etc). Elles sont destinées aux enseignants, élèves et professionnels et sont ouvertes à tous.

seminaire-du-mardiEn pratique

  • des séminaires ouverts à tous
  • tous les mardis de 13h à 14h
  • En cette période de crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, les séminaires du mardi habituellement dispensés à l’EHESP (Amphi Michel Crozier – 15 avenue du Professeur Léon Bernard à Rennes), passent au format webinaire
  • inscription via le lien de connexion au webinaire

Prochain(s) séminaire(s)

24 novembre 2020 – WEBINAIRE

Violences de la maternité : peut-on les prévenir ?

Jacques DAYAN, PUPH en pédopsychiatrie (CHU Rennes) et Sylvie OLLITRAULT, politiste et référente Égalité Homme/Femmes (Sciences Po Rennes)

L’EHESP, Sciences Po Rennes et l’Université de Rennes 1, partenaires dans le cadre de la sensibilisation autour des questions des violences faites aux femmes (Journée internationale du 25 novembre pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes) proposent un séminaire autour de la prévention des violences de la maternité.

Le principal des violences de la maternité était hier attribué à l’hypothétique « Nature » ou aux seules vulnérabilités individuelles… Ou à la « misère ». Aujourd’hui, avec le formidable développement des sciences, mais aussi avec le réductionnisme auxquelles elles inclinent, une approche interdisciplinaire interactive semble mieux rendre compte d’un tableau aujourd’hui fragmenté de la maternité. L’étendre, à la condition d’un dialogue réel, au-delà des praticiens du soin en période périnatale (médecins, travailleurs sociaux, psychologues) à la fois aux sciences dures (biologie, neurophysiologie) et aux sciences humaines et sociales (sociologie, anthropologie, géographie, sciences politiques) permet d’en aborder la complexité. 

La psychologie et la psychiatrie s’attachent quant à elles à une perspective essentiellement individuelle de la souffrance. Le constat de l’impressionnante fréquence des troubles psychiatriques en période périnatale (20% des mères) n’est rapporté ni à l’organisation sociétale ni aux « mythes » sociaux. Rendent-elles suffisamment compte des vicissitudes psychiques de cette période ? Quel est le degré d’interaction entre dimension sociale et psychologique/psychiatrique ?

Cette conférence veut être un dialogue entre un psychiatre et une sociologue sur l’objet « émergent » d’une maternité pas forcément heureuse et comment cette maternité problématique est portée et traitée par la société contemporaine.

Rejoignez le WEBINAIRE

 

Accédez aux archives des séminaires du mardi

Mis à jour le 18 novembre 2020