Tous les mardis, l’EHESP organise des séminaires sur le campus de Rennes. Ces rencontres qui abordent chaque semaine un thème spécifique, peuvent accueillir des intervenants extérieurs à l’EHESP (ville, Région, experts, chercheurs, industriels, associatifs, usagers, etc). Elles sont destinées aux enseignants, élèves et professionnels et sont ouvertes à tous.

seminaire-du-mardiEn pratique

  • des séminaires ouverts à tous
  • tous les mardis de 13h à 14h
  • à l’EHESP (Amphi Michel Crozier)
    15 avenue du Professeur Léon Bernard à Rennes
  • aucune inscription préalable nécessaire

Prochain(s) séminaire(s)

28 janvier 2020

Concours vidéo Tous Hanscène : handicap et poursuite des études supérieures

Les étudiants du master promotion de la santé de l’EHESP (2019-2020)

Aujourd’hui en France, seuls 8% des jeunes scolarisés en situation de handicap sont en études supérieures (contre 17% pour l’ensemble des jeunes) et parmi eux seuls, 1% atteignent bac+5. Face à ce constat, le concours vidéo étudiant Tous Hancène propose, à travers une compétition de courtes vidéos thématiques, d’inciter les étudiants en situation de handicap à poursuivre leurs études supérieures. Les étudiants du Master Promotion de la santé de l’EHESP (2019-2020) ont choisi de participer à l’édition 2020. À l’occasion du séminaire du mardi, ils vous présentent les films qu’ils ont conçus et réalisés. Vous pourrez les encourager en votant pour leurs vidéos…

4 février 2020

L’approche par l’art comme processus d’agentivité avec les jeunes

Helyett WARDAVOIR, enseignante-chercheure coordinatrice de la spécialisation en art thérapie à la Haute École Libre de Bruxelles, membre du GIFFOCH

S’intéressant principalement aux dimensions sociales et psychosociales des situations de vie en errance ou en placement des jeunes, c’est au cœur des modes d’interactions entre individus, groupes et institutions que se situe cette recherche-action qui s’inscrit dans un courant pragmatique-émergentiste. Celle-ci utilise l’approche narrative et artistique comme dispositif de récolte des données et de production de savoirs dont l’objectif est la construction d’une forme d’intelligence collective avec des groupes de jeunes peu habitués à être impliqués dans les processus de décision qui les concernent.

10 mars 2020

EnCLASS un dispositif unique pour observer les comportements de santé des élèves du secondaire : l’exemple des consommations de substances psychoactives

Emmanuelle GODEAU, enseignante chercheur EHESP département SHS et médecin de l’éducation nationale

En France, environ 5,7 millions d’élèves fréquentent les établissements du secondaire. Ces sept années de parcours scolaire au collège puis au lycée, de la classe de 6e à celle de terminale, sont aussi des périodes de modification des comportements de santé et d’expériences nouvelles, notamment, en termes de substances psychoactives. Afin d’améliorer les connaissances sur ces questions, les équipes de recherche françaises référentes des enquêtes internationales centrées sur les classes de collège (Health Behaviour in School-aged Children – HBSC, PI Emmanuelle Godeau) et de lycée (European School Survey Project on Alcohol and other Drugs – ESPAD, PI Stanislas Spilka) ont depuis 10 ans noué des partenariats afin d’étudier l’évolution des comportements entre les « années collège » et les « années lycée ». C’est dans ce cadre qu’un nouveau dispositif baptisé EnCLASS (Enquête nationale en collège et en lycée chez les adolescents sur la santé et les substances) a été mis en œuvre (cf. http://www.enclass.fr/). Pour la première fois en 2018, il a permis d’interroger la même année plus de 20 000 collégiens et lycéens représentatifs des adolescents scolarisés en France métropolitaine âgés de 11 à 18 ans. Ceux-ci étaient invités à répondre à un questionnaire en ligne abordant des sujets relatifs à leur bien-être, leurs comportements de santé et leurs consommations de substances psychoactives. Ce sont les premiers résultats de l’enquête centrés sur les usages d’alcool, de tabac et de cannabis qui seront sont présentés lors de ce séminaire (cf. https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eftxssz6.pdf). Ils montrent que ce sont principalement les substances licites, alcool et tabac, qui se diffusent au cours des « années collège », sachant que la rencontre avec l’alcool est dans 4 cas sur 10 antérieure à l’entrée en 6e. Les garçons sont toujours plus concernés que les filles, qu’il s’agisse de l’expérimentation de l’alcool, de l’ivresse ou du cannabis. Comparativement à 2014, au collège on observe un repli global des usages. Durant les « années lycée » les expérimentations se poursuivent et des usages plus réguliers s’installent, tant pour l’alcool, qui apparait très accessible, que pour le tabac. L’expérimentation de cannabis progresse au lycée, mais les usages réguliers restent limités et plutôt masculins. En matière d’évolutions, les tendances au lycée apparaissent moins uniformes que celles constatées au collège : nette baisse des niveaux concernant le tabac, banalisation de l’expérimentation de la cigarette électronique, diminution de l’expérimentation du cannabis ; en revanche les niveaux de consommation d’alcool chez les lycéens sont restés stables.

31 mars 2020

Recherches participatives et recherches actions dans le champ des aides humaines.

Cyril DESJEUX, sociologue et directeur scientifique chez Handeo.

Handeo réalise depuis plusieurs années un travail empirique afin d’analyser l’adéquation des besoins et attentes des personnes en situation de handicap par rapport à l’offre de service à la personne, au regard de l’ensemble de l’offre sociale, medico-sociale et sanitaire. La connaissance produite par ces travaux repose sur une dynamique de concertation entre les parties prenantes et a vocation à agir sur le social.

 

Accédez aux archives des séminaires du mardi

Mis à jour le 22 janvier 2020