Les travaux de recherche conduits à l’EHESP s’inscrivent dans les 5 domaines de recherche et d’expertise suivants :

Politiques sociales et de santé

3 niveaux d’analyse et de multiples acteurs (politiques, institutionnels et professionnels)

L’analyse des politiques sociales et de santé publique menée à l’EHESP prend en compte différents niveaux et interconnexions. Parce qu’il s’agit de politique publique, avec un cadre national et des mises en œuvres mobilisant des acteurs nationaux et des acteurs territoriaux, ces politiques font l’objet d’une analyse détaillée à 3 niveaux :

  • la conception et la décision mais aussi le processus de réforme, avec le rôle joué par les acteurs politiques, les hauts fonctionnaires, les experts en charge de ces dossiers, mais aussi les médias qui représentent de plus en plus souvent une des composantes de la constitution de l’agenda politique ;
  • la mise en œuvre, avec le rôle joué par des professionnels et opérateurs de terrain qui donnent consistance aux cadres réglementaires, non sans parfois quelques difficulté d’intégration et de coordination ; cette phase peut également être une phase d’ajustement et de redéfinition de la politique élaborée ;
  • les usagers et leurs représentants, qui peuvent contribuer à réorienter, voire en partie, produire ces dispositifs et leur évaluation.

Les travaux des enseignants-chercheurs de l’EHESP qui travaillent sur ces politiques en lien avec leur activité de chercheur au sein du Centre de recherche sur l’action politique en Europe (CRAPE-UMR 6051) portent aujourd’hui plus particulièrement sur les politiques ciblant des âges de la vie (politiques de l’enfance, de la jeunesse, de la vieillesse), ou les formes particulières de vulnérabilité (handicap, perte d’autonomie, maladie chronique évolutive), ou bien encore les politiques visant le bien-être dans une perspective de promotion de la santé et de prévention des risques.

Les travaux conduits au sein de l’EHESP sur l’analyse des politiques sociales et de santé publique se sont inscrits dans une ouverture européenne, à travers des collaborations tissées avec des chercheurs dans l’ensemble des pays européens. Ils ont donné lieu à de nombreuses publications dans des revues nationales et internationales.

Découvrez les équipes qui travaillent dans ce domaine de recherche
Découvrez les projets de recherche en cours dans ce domaine

Organisation, pilotage, régulation et management des services de santé dans leurs dimensions sanitaire, sociale et médico-sociale

Un axe qui s’inscrit dans le courant de recherche health service and management research

Le développement de l’axe « Organisation et management des services de santé » à l’EHESP correspond à l’axe « Health care Management and Policy » dont se sont dotées les écoles de santé publique nord-américaines. Il s’inscrit ainsi dans le courant de recherche du « health service and management research » répandu dans l’univers anglo-saxon, qui fait l’objet de nombreuses publications dans les revues de gestion ou de médecines généralistes, mais qui est peu développé en France.

Les recherches développées dans cet axe thématique se veulent utiles et éclairantes pour les acteurs de la santé tels que les managers d’établissements, les médecins ou les décideurs politiques. Elles visent aussi à alimenter les débats en sciences de gestion au-delà du seul secteur médical et médico-social.

Les activités de formation, de recherche et d’expertise autour de cet axe sont portées majoritairement par l’Institut du management, ce qui n’interdit pas des relations avec d’autres départements (Département Méthodes quantitatives en santé publique, notamment, ou encore Département des sciences humaines et sociales). Les activités de recherche sont menées au sein de l’équipe de recherche Management des organisations de santé (MOS) en collaboration avec d’autres équipes au niveau national et international. L’équipe MOS (EA 7348)  a été créée au sein de l’EHESP en 2012 en réponse à un besoin prioritaire souligné dans le rapport d’évaluation de l’AERES en 2011. Cette équipe de recherche s’articule autour de différents thèmes mobilisant les sciences de gestion : performance hospitalière, sécurité sanitaire, prévention, inégalités sociales de santé. Elle présente 2 axes : la performance hospitalière et l’analyse du parcours de santé, incluant les travaux en prévention avec une approche marketing social.

Découvrez les équipes qui travaillent dans ce domaine de recherche
Découvrez les projets de recherche en cours dans ce domaine

Environnement et santé

Des enseignements en santé environnement pour l’ensemble des publics

L’ensemble des publics formés à l’EHESP bénéficie d’enseignements en santé environnement. Les publics suivant des formations relevant principalement de ce champ sont :

  • de futurs acteurs professionnels exerçant dans le secteur public ou le secteur privé :
    – pour l’évaluation de l’impact de l’environnement sur la santé par la caractérisation des expositions et des risques liés à l’environnement général et au travail,
    – pour la maîtrise des risques par des politiques et actions préventives ou correctives.
  • des futurs praticiens de la recherche sur les risques liés aux milieux de vie.

Cette fonction de formation bénéficie des recherches appliquées sur l’environnement, les expositions et les risques associés conduites au sein de l’Institut de recherche sur la santé, l’environnement et le travail (IRSET), UMR1085-Insem-Univ. Rennes1-EHESP. La formation sur les politiques de maîtrise du risque pourrait être renforcée par une montée en puissance de recherches sur cet aspect (dimensions sociales, politiques et économiques…) notamment par des collaborations intra-école accrues, et avec d’autres UMR, notamment le CRAPE (UMR CNRS 6051).

Découvrez les équipes qui travaillent dans ce domaine de recherche
Découvrez les projets de recherche en cours dans ce domaine

Promotion de la santé et prévention

Une vision élargie des déterminants de santé

La santé est influencée par des facteurs sociaux et environnementaux qui interagissent au cours de l’existence avec la génétique et les comportements.

La promotion de la santé a pour but de donner aux individus davantage de pouvoir sur leur santé afin de l’améliorer. C’est un concept positif mettant l’accent sur les ressources sociales et personnelles ainsi que sur les ressources institutionnelles, politiques et environnementales. Son ambition est le bienêtre de l’individu, par conséquent la promotion de la santé ne relève pas seulement du secteur de la santé. Elle prend en compte aussi très largement les déterminants de la santé.

La prévention a pour objectif de prévenir l’apparition des maladies ou d’en réduire les conséquences en agissant sur leurs déterminants. L’état de santé de la population dépend aussi de mesures prises dans d’autres secteurs que le secteur sanitaire. La politique de prévention doit donc articuler l’intervention du système de santé (prévention dite médicalisée, réalisée par les professionnels de santé sous forme de « pratiques cliniques préventives ») et des leviers qui ne se trouvent pas dans ce système pour agir sur les environnements et les comportements.

Dans une perspective de recherche, les objets d’étude portent non seulement sur les modes de vie et les comportements mais aussi sur les déterminants sociaux, économiques et environnementaux. Les inégalités de santé sont au centre de cette approche et visent non seulement à l’identification des inégalités mais aussi à explorer l’impact des interventions dans toute leur complexité. Le regard de différentes disciplines et le recours à des méthodes mixtes permettent au mieux d’appréhender cette complexité.

Découvrez les équipes qui travaillent dans ce domaine de recherche
Découvrez les projets de recherche en cours dans ce domaine

Sécurité sanitaire

Les risques environnementaux, risques liés aux soins, risques émergents

Les risques associés aux produits de santé et aux pratiques médicales mais aussi les menaces d’émergence de maladies infectieuses à caractère épidémique sont autant de sources d’inquiétudes pour les autorités de santé et pour la population. La gestion optimale des crises sanitaires nécessite des capacités d’intervention rapide sur des situations complexes, en constante évolution.

Les activités de recherche, d’expertise et de formation sont portées essentiellement par le Département santé-environnement-travail et génie sanitaire (DSET) et par le Département Méthodes quantitatives en santé publique (METIS). Au-delà de ces 2 départements, des collaborations avec le Département des sciences humaines et sociales (SHS) s’intéressent à la perception du risque. Au sein de l’Institut de management (IdM) la thématique est abordée sous l’angle de la gestion du risque et de son impact sur les organisations.

La recherche autour de ces pôles est menée au sein d’entités labélisées portées par l’EHESP tels que l’UMR IRSET pour la partie « risques environnementaux » et l’équipe d’accueil MOS pour la partie « risques liés aux soins ». L’EHESP entretient aussi des collaborations à long terme avec l’UMR 190 et l’institut Pasteur dans le cadre de la recherche sur les « risques émergents », ainsi qu’avec l’InVS avec qui l’EHESP organise la formation IDEA et le CNAM qui a intégré cette dernière formation dans un de ses mastères.

De plus l’EHESP est chargée de l’animation de la recherche dans ce champ, avec l’Université Paris Descartes et l’Institut d’études politiques de Paris, dans le cadre de la Comue Sorbonne-Paris-Cité.

Découvrez les équipes qui travaillent dans ce domaine de recherche
Découvrez les projets de recherche en cours dans ce domaine

Publié le 13 septembre 2013