30 avril 2019

Fablab et handicap  : le projet Humanlab

Hugues AUBIN, co-fondateur du Humanlab de My Human Kit – Chargé de mission à Rennes Métropole

Les fablabs sont un réseau mondial de collaboration utilisant autrement le numérique dans une optique humaniste. Auto-fabrication de prothèses imprimées en 3D, aides techniques nouvelles inventées par les personnes avec leurs proches, projets pilotes de médiation vers des publics spécifiques…autant d’initiatives qui se développent souvent hors du spectre institutionnel mais incarnent au terrain la prise de pouvoir et la participation des personnes concernées.  Nous découvrirons cet écosystème au travers l’épopée d’un de ses projets les plus connus : le Humanlab de l’association My Human Kit.

9 avril 2019

Découvrir le potentiel d’un outil au service d’interventions stratégiques dans les organisations de santé

Geneviève ROCH, infirmière et professeure titulaire à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval au Québec.

La santé, c’est politique ! Comprendre l’environnement politique dans lequel s’insèrent les dossiers et activités sous votre responsabilité est une nécessité. Mais comment analyser stratégiquement cet environnement et intervenir efficacement sur les enjeux de santé qui vous préoccupent ? Voilà la question qui sera adressée en proposant quelques notions d’intérêts permettant d’introduire une démarche d’analyse et d’intervention incluant un outil politique Web à partir d’un exemple concret. Les participants seront amenés à apprécier le potentiel de cette démarche utilisée dans différents contextes d’enseignement, de recherche et de pratique.

2 avril 2019

Le projet Serafin-PH, réforme de la tarification dans le champ du handicap : présentation et actualité

Daphné BOREL, responsable du Pôle Serafin-PH à la Direction des Établissements et Services Médico-Sociaux du CNSA

L’objectif de cette intervention est de faire une présentation générale du projet Serafin visant à réformer la tarification des ESMS du champ du handicap. L’intervention décrira les objectifs, le calendrier et les premiers travaux réalisés dans le cadre de ce projet. Ce séminaire s’adresse à des personnes souhaitant avoir une première connaissance globale du projet.

26 mars 2019

Le règlement général de protection des données (RGPD)

Philippe MARIN, Délégué à la Protection des Données DPO/DPD à l’EHESP et Rozenn MOREL, Assistante DPO/DPD – EHESP

19 mars 2019

Les habitats alternatifs pour personnes âgées : définitions, enjeux et perspectives

Cécile ROSENFELDER, ingénieure de recherche à l’EHESP, docteure en sociologie

Nous assistons aujourd’hui à un engouement en faveur de formules alternatives d’habitats pour personnes âgées. Si elles sont, d’un point de vue quantitatif, bien moins nombreuses que les dispositifs de prise en charge plus classiques (institutions, domicile), ces formules suscitent fortement l’intérêt des médias, du grand public, des politiques publiques, des professionnels de terrain et des personnes âgées elles-mêmes. En effet, elles semblent être particulièrement représentatives d’un modèle de vieillissement intégré, actif et participant, aujourd’hui largement véhiculé par les politiques publiques et plébiscité par une partie des nouvelles générations de retraités. Dans le cadre de cette intervention, il s’agira d’apporter un éclairage analytique et conceptuel sur les habitats alternatifs pour personnes âgées, ce qui permettra de les définir, de comprendre leurs enjeux, de mettre en perspective leurs potentialités, mais aussi leurs limites.

12 mars 2019 – ANNULÉ

La place du comportementalisme dans l’action publique. Présentation de l’ouvrage Le biais comportementaliste.

Henri BERGERON, chercheur CSO – Centre de sociologie des organisations (CNRS) – Sciences Po / Patrick CASTEL, chercheur FNSP – CSO (CNRS) – Sciences Po et Delphine MOREAU, professeur EHESP pour la modération.

Les économistes et psychologues comportementaux ont identifié une série de biais cognitifs qui expliqueraient à eux seuls pourquoi nos décisions, qui devraient être toujours conformes à nos intérêts, sont souvent irrationnelles. Ils proposent que l’action publique s’appuie sur ces mêmes biais afin d’orienter nos choix, en nous considérant comme donneurs d’organes par défaut, en rapprochant les légumes et en éloignant les frites à la cantine, en collant des mouches au fond des urinoirs, en faisant sourire ou grimacer les détecteurs de vitesse ou en nous indiquant que nous recyclons moins que nos voisins. Grâce à ces « nudges », si faciles à mettre en œuvre, si peu onéreux, nous sommes incités à adopter un comportement favorable à la résolution de multiples problèmes, écologiques, sanitaires, financiers ou encore fiscaux, sans y réfléchir ni même avoir besoin d’en comprendre les enjeux. Le principal biais n’est-il pas de réduire les questions politiques et sociales à des problèmes de comportements individuels ? Cet ouvrage propose une analyse critique de ces savoirs et de leur application, et en explique le succès et les limites.

5 mars 2019

Précarité menstruelle : lever les tabous

Marine COMBE, rédactrice en chef du magazine féministe rennais YEGG Magazine / Laure-Anna GALEANDRO-DIAMANT, fondatrice et présidente de l’association Bulles Solidaires et Mathilde BOULET, responsable des collectes chez Bulles Solidaires.

Si la parole se libère autour des menstruations, de nombreux tabous et freins liés aux mythes et au sexisme perdurent. Aborder la précarité menstruelle, c’est décortiquer et déconstruire les charges mentales, émotionnelles, physiques et économiques que subissent les personnes réglées et tenter d’y apporter des solutions et des alternatives, à travers des exemples internationaux, nationaux et locaux.

26 février 2019

Entreprendre, pourquoi pas moi ?

Cécile BAUER, chargée de projet pépite Bretagne Loire

Doit-on fourmiller d’idées ? Aimer le risque ? Être une personne exceptionnelle pour entreprendre ? Nous avons souvent une vision déformée des entrepreneurs et de ce que signifie entreprendre. Après une rapide déconstruction des mythes et un aperçu des étapes de la création d’entreprise, venez découvrir les dispositifs d’accompagnement à la création d’activité pour les étudiants !

29 janvier 2019

La médecine libérale est-elle réformable ? Analyse sociologique de la formation « PACTE soins primaires » des coordinateurs des maisons de santé

François-Xavier SCHWEYER, Enseignant-chercheur, département SHS/EHESP CMH – EA MOS

Pour répondre aux nouveaux besoins de santé de la population, certains médecins libéraux promeuvent une approche pluri-professionnelle, l’association des patients et le principe de la responsabilité populationnelle. Ce nouveau type d’activité en soins de première ligne, théorisé sous forme de modèles internationalement connus, est au cœur de la stratégie de transformation du système de santé. L’EHESP et la HAS, en lien avec le Ministère de la santé et la FFMPS, a décidé en 2014 de construire un programme visant à former les coordinateurs d’équipes de soins primaires en associant les équipes : le PACTE Soins Primaires (Programme d’Amélioration Continue du Travail en Équipe de Soins Primaires). Une centaine de coordinateurs ont été formés en 2015-2017. Une analyse sociologique de la genèse et de la dynamique du projet est proposée.

22 janvier 2019

Le projet européen ParticipaTIC : une plateforme Moodle accessible pour améliorer les compétences des représentants des personnes handicapées

Marie CUENOT, coordinatrice du projet ParticipaTIC, département SHS, CoRHASI

Le projet ParticipaTIC figure parmi les projets européens portés par l’EHESP. Dix partenaires – associations de personnes handicapées et organismes de formation – issus de quatre pays (Belgique, France, Roumanie, Suisse) sont impliqués dans ce partenariat. Ce séminaire est l’occasion de présenter les avancées de ce projet qui vise à construire une plateforme de formation en ligne, basée sur Moodle, et proposant gratuitement des contenus de formation, accessibles, destinés à améliorer les compétences des représentants des personnes handicapées.

8 janvier 2019

Des jeunes en quête d’avenir et leurs parents : le rôle des perceptions du danger dans les décisions psychiatriques

Par Florence Weber (Professeure des universités, ENS, membre du Centre Maurice Halbwachs) et Pauline Blum (docteure en sociologie, ENS, membre du Centre Maurice Halbwachs).

Mis à jour le 10 mai 2019