Partenaire de l’Université de technologie de Compiègne (UTC), l’EHESP participe à ce mastère spécialisé® (Conférence des grandes écoles) en alternance visant à faire acquérir une formation et une expertise de très haut niveau dans le domaine des équipements biomédicaux et de leur management à l’hôpital.

Objectifs

  • Permettre à des ingénieurs en fonction d’accéder à des postes de responsabilité pour progresser et réfléchir globalement aux enjeux stratégiques et opérationnels des technologies dans les hôpitaux et les territoires de santé.
  • Spécialiser les jeunes diplômés, perfectionner leurs connaissances et leurs savoir-faire, et les accompagner pour trouver un emploi dans un hôpital, un établissement de santé ou un organisme au niveau d’un territoire de santé.
  • Convertir des professionnels au métier d’ingénieur biomédical hospitalier (IBMH), perfectionner leurs connaissances et leurs savoir-faire afin de savoir diriger les services biomédicaux au sein d’établissements de santé.

Descriptif et programme de la formation

Le Mastère spécialisé® équipements biomédicaux est dorénavant proposé en alternance pendant 17 mois, avec une session de quelques jours (2,5 ou 5) par mois. Il va ainsi faciliter l’accès aux personnes travaillant déjà dans les établissements de santé et augmenter la proportion d’étudiants en formation continue pour mieux répondre à l’évolution des besoins de perfectionnement des professionnels et aux attentes de modernisation et de management au sein du système de santé.

Les jeunes ingénieurs diplômés pourront suivre les cours du Mastère spécialisé® équipements biomédicaux en alternance tout en travaillant dans un établissement de santé ou un organisme impliqué dans le système de santé.

Méthode pédagogique

Le programme du Mastère spécialisé® équipements biomédicaux prépare des ingénieurs à devenir les interlocuteurs privilégiés des directions des hôpitaux, des médecins, des personnels paramédicaux en relation avec les fabricants et les fournisseurs d’équipements biomédicaux.

Les missions clés de la fonction IBMH :

  • la direction des équipes biomédicales,
  • l’orientation stratégique des établissements de soins au sein des territoires de santé avec la prise en compte adéquate des nouvelles technologies,
  • le conseil à l’achat des nouveaux équipements, comprenant à la fois le recensement des besoins, la connaissance de l’offre industrielle, les études d’opportunité d’acquisition de nouvelles technologies, la conception de nouveaux services.
  • D’autres fonctions importantes concernent la gestion du parc d’équipements installé et les coopérations en matière de recherche, …

Le programme comprend des enseignements théoriques, une partie pratique réalisée dans un établissement de santé en alternance et une thèse professionnelle. Les enseignements théoriques sont composés de 3 Unités d’enseignement (UE) de base, et 5 UE d’ingénierie. Découvrez la liste complète des UE.

Enseignements théoriques

Plus de 100 conférenciers, universitaires, médecins, ingénieurs, directeurs d’hôpital, industriels interviennent pour les différents enseignements, selon leur spécialité, donnant ainsi des points de vue variés et complémentaires. les enseignements théoriques sont regroupés dans des sessions thématiques de quelques jours sur différents sites : Compiègne, Rennes, Paris, Lausanne, Strasbourg, Marseille, Clermont Ferrand … , chaque site étant sollicité pour ses meilleures compétences.

Etude de cas et thèse professionnelle

Les 3 premières UE font l’objet d’une validation par des études de cas sur les parcours de soins. Le mémoire de thèse professionnelle doit répondre à une problématique concrète alliant analyse et mise en œuvre. Les sujets concernent la technologie médicale, mais aussi les aspects économiques, organisationnels et médicaux associés, avec souvent des enjeux majeurs pour l’hôpital. Ce travail de thèse s’effectue tout au long de la formation en lien avec le lieu d’alternance ; il débouche sur la rédaction d’un mémoire et une présentation orale publique.

Public

Le mastère spécialisé® équipements biomédicaux s’adresse principalement aux :

  • Ingénieurs hospitaliers en poste qui souhaitent se spécialiser et progresser dans leur établissement
  • Ingénieurs jeunes diplômés qui souhaitent exercer le métier d’ingénieur biomédical dans un établissement de soins ou une institution liée à la santé
  • Ingénieurs en reconversion professionnelle

Cette formation est accessible en formation continue sous condition d’acceptation, après étude du dossier et dans la limite des places disponibles. Consultez le site internet de la formation continue de l’EHESP.

Pré-requis

  • Diplôme d’Ingénieur habilité par la Commission des titres d’ingénieurs,
  • Master 2 (DEA, DESS, …),
  • Doctorat en sciences,
  • Diplôme étranger équivalent aux diplômes mentionnés précédemment.

Expérience professionnelle appréciée.

Procédure d’inscription

Accédez au dossier de candidature et aux informations pratiques sur le site internet de l’Université de technologie de Compiègne (UTC)

Financement

Quel que soit votre statut, il existe diverses solutions pour financer votre projet de formation.
Découvrez, à titre indicatif, les principaux dispositifs de financement, sous réserve des conditions en vigueur.

Contacts

Responsables de la formation

François LANGEVIN, enseignant-chercheur Université de technologie de Compiègne (UTC), titulaire de la Chaire “management des technologies de santé”
Alain DONADEY, Ingénieur de recherche, Université de technologie de Compiègne (UTC)

Renseignements sur la formation

Danièle RAMBAUD – Université de technologie de Compiègne (UTC)
Tel. : +33 (0) 3 44 23 73 33 – Daniele.Rambaud@utc.fr
http://www.utc.fr/ibmh/

Publié le 15 mai 2012