Cette formation s’adresse aux lauréats du concours interne ou externe. Elle est confiée par décret du 30 octobre 1990 à l’EHESP.

Formation

Durée : 4 semaines

Pendant 1 an, les lauréats au concours exercent leur métier en tant que fonctionnaires stagiaires. Pendant cette période, ils suivent une formation de 4 semaines qui vise à :

  • connaître le contexte d’intervention en santé environnement : missions, droit général et spécialisé en santé environnement, organisations…
  • disposer d’outils et techniques de management et communication, y compris en temps de crise

Pour la fin de l’année de stage, l’ingénieur du génie sanitaire stagiaire rédige un rapport de stage qui fait l’objet d’une présentation et discussion devant un jury en vue de la titularisation.

Conditions d’accès

Les conditions générales pour concourir sont les suivantes :

  • Etre ressortissant d’un Etat membre de la Communauté européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’espace économique européen ;
  • Jouir de ses droits civiques dans l’Etat dont le candidat est ressortissant ;
  • Ne pas avoir subi une condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions ;
  • Etre en position régulière au regard des obligations de service national de l’Etat dont le candidat est ressortissant ;
  • Remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Conditions spécifiques

Sous réserve de satisfaire aux conditions générales, ce concours est ouvert aux candidats titulaires :

  • d’un diplôme d’ingénieur ou d’un autre diplôme de niveau I
  • et du diplôme d’ingénieur du génie sanitaire délivré par l’EHESP ou de qualifications reconnues équivalentes dans les conditions fixées par arrêté du ministre chargé de la santé et du ministre chargé de la fonction publique.

Si vous souhaitez passer le concours pour devenir Ingénieur du génie sanitaire (IGS), la formation de référence est le Mastère spécialisé® ingénierie et management des risques en santé, environnement, travail (IMR-SET) proposé par l’EHESP, qui prend dorénavant la suite du diplôme de spécialisation en génie sanitaire.

Métier

Statut : fonctionnaire de catégorie A

La mission de l’ingénieur du génie sanitaire se situe au carrefour de la santé et de l’environnement : il exerce une activité technique de haut niveau et est affecté dans les Agences régionales de santé (ARS), dans les services du ministère chargé de la santé ou à l’Autorité de sureté nucléaire (ASN).

Il est chargé de concevoir et de mettre en œuvre des mesures préventives et curatives ayant pour objet la protection de la santé des populations contre les risques liés aux milieux et modes de vie. Son domaine d’intervention concerne l’eau (de consommation, de loisirs … ), l’air, le bruit, l’alimentation, les déchets. A ce titre, il contribue à la surveillance sanitaire de l’environnement et au contrôle administratif et technique des règles d’hygiène, à la prise en compte des objectifs sanitaires dans les politiques d’aménagement et d’équipement et à la maîtrise des perturbations chroniques ou accidentelles des milieux de vie. Il est aussi chargé de fonctions d’encadrement, de missions temporaires ou permanentes d’inspection.

Contact

Betty CHAUVIN
Betty.Chauvin@ehesp.fr – Tel : +33 (0)2 99 02 26 72

Pour en savoir plus sur le métier ou les conditions d’accès, consultez le site du Ministère chargé de la santé.

Publié le 24 juin 2008