Master mention santé publique

Parcours : Méthodes et outils d’évaluation des risques sanitaires liés à l’environnement

Le Master 2 en santé publique propose aux étudiants un parcours méthodes et outils d’évaluation des risques sanitaires liés à l’environnement.
La mention santé publique est portée conjointement par l’EHESP et l’Université de Rennes 1.

Objectif

Le Master méthodes et outils d’évaluation des risques sanitaires liés à l’environnement (M2) vise à former des méthodologistes de l’évaluation des risques sanitaires en réponse aux besoins des décideurs en santé environnementale. Il répond au référentiel de compétences de la norme NF EN 16736 : 2015 sur les exigences de la formation à l’évaluation des risques sanitaires des substances chimiques.

Descriptif

Lieu : Rennes et Paris (2 semaines d’enseignement)
Durée : 1 an (septembre 2017 à août 2018)
Langue d’enseignement : français
ECTS : 60
Téléchargez la plaquette de présentation du Master méthodes et outils d’évaluation des risques sanitaires liés à l’environnement (M2) (pdf, 400 ko)

Enseignement

Unités d’enseignement (UE)

  • Bases méthodologiques en santé environnent (4 UE parmi 5) : comportement et mesure des polluants, épidémiologie, toxicologie, expologie, introduction à l’évaluation des risques sanitaires. Certaines UE sont communes avec le Master santé publique et risques environnementaux.
  • Outils de l’évaluation des risques sanitaires : méthodes d’identification des dangers et de modélisation de la réponse de l’organisme, modélisation de l’exposition, méthodes avancées en évaluation des risques sanitaires. Certaines UE sont communes avec le Parcours Analyse du risque toxicologique pour le consommateur de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO).
  • Pratique de l’évaluation des risques sanitaires : contexte réglementaire et économique de l’évaluation des risques chimiques, pratique de l’évaluation des risques, travail personnel : projet d’évaluation des risques sanitaires. Certaines UE sont communes avec le Master santé publique et risques environnementaux.
  • Stage (de mars à août).

Compétences ou capacités visées

A l’issue de la formation l’étudiant doit pouvoir apprécier les complexités et la nature interdisciplinaire de l’évaluation des risques sanitaires, et la nécessité de consulter et d’intégrer d’autres experts dans le processus si nécessaire. En sus des compétences spécifiques propres à chaque UE l’étudiant connait et comprend :

  • les principes de l’évaluation des risques sanitaires, la terminologie et la méthodologie, ainsi que ses étapes d’évaluation des dangers, d’évaluation de l’exposition à ces dangers et de caractérisation des risques,
  • les principes de base des statistiques s’appliquant à l’évaluation des risques sanitaires,
  • l’application de l’évaluation des risques sanitaires dans les contextes de la santé publique et de la réglementation de l’Union européenne,
  • les principales propriétés physico-chimiques des produits chimiques pertinents pour l’évaluation des risques sanitaires,
  • les principes présidant à l’établissement de conseils et de valeurs de référence relatifs à la santé, ainsi que de normes, et l’utilisation de ces valeurs,
  • les principales sources de données et d’informations,
  • l’incertitude liée à l’évaluation des risques sanitaires et les méthodes permettant de caractériser et réduire cette incertitude,
  • les principes fondamentaux sous-tendant les stratégies utilisées dans l’évaluation des risques sanitaires quand il s’agit d’étudier les risques agrégés et cumulés,
  • les méthodes d’essai en toxicologie,
  • les facteurs influençant la susceptibilité des différents sous-groupes de population et la façon dont les approches d’évaluation des risques sanitaires diffèrent en fonction des sous-groupes de population,
  • la détermination des priorités et les approches graduées relatives à l’évaluation des risques sanitaires.

Il est capable :

  • de définir la portée, les limites et l’objectif d’une évaluation des risques sanitaires en vue d’une prise de décision,
  • d’entreprendre des recherches documentaires exhaustives et d’interroger les bases de données pertinentes pour identifier et obtenir les informations nécessaires à une évaluation des risques sanitaires,
  • d’évaluer de manière critique la qualité des données,
  • de procéder à une analyse critique d’une évaluation des risques sanitaires, de déterminer ses limites et d’évaluer la pertinence de ses conclusions dans un contexte de santé publique ou réglementaire,
  • de contribuer à une évaluation des risques sanitaires documentée.

Débouchés

Evaluateur de risques en agence de sécurité sanitaire, bureau d’étude ou entreprise.
Poursuite d’études en doctorat possible.

Conditions d’accès

Master 1 scientifique ayant des bases en statistiques et en chimie.

Candidatures

Les candidatures pour l’année universitaire 2017-2018 sont désormais fermées.

Pour les étudiants étrangers

Vous désirez commencer ou poursuivre vos études en France et vous résidez à l’étranger dans un pays disposant d’un espace Campus France ? Découvrez la procédure à suivre.

Validation des acquis professionnels (VAP)

Pour les étudiants n’ayant pas le niveau requis pour intégrer la formation, il existe la validation des acquis professionnels.

Téléchargez le dossier de Validation des acquis professionnels (VAP)

Tarifs

Etudiants : 256 € (droits de scolarité indicatifs fixés chaque année par décret).
Formation continue : 5 000 €.

Financement

Quel que soit votre statut, il existe diverses solutions pour financer votre projet de formation.
Découvrez, à titre indicatif, les principaux dispositifs de financement, sous réserve des conditions en vigueur.

Contacts

Responsables pédagogiques

Philippe GLORENNEC, enseignant-chercheur, EHESP
philippe.glorennec@ehesp.fr

Nathalie BONVALLOT, enseignant-chercheur, EHESP
nathalie.bonvallot@ehesp.fr

Scolarité

Tél. : +33 (0) 2 99 02 26 02 – Scolarite@ehesp.fr

Publié le 21 décembre 2016