Actualité

Le premier séminaire de la Chaire « Enfance, bien-être et parentalité » se tiendra le 29 novembre 2017 à Rennes. Cette première séance consacrée à la notion de bien-être, à ses déterminants et indicateurs, réunira plusieurs spécialistes de ce champ d’étude au plan international. Accédez à la liste des intervenants et au programme de la journée

Attention : ce séminaire est accessible uniquement sur invitation.

Équipe de la Chaire

Claude Martin est titulaire de la Chaire « enfance, bien-être et parentalité ». Il est sociologue, directeur de recherche CNRS et professeur affilié à l’EHESP membre de l’UMR 6051 ARENES-Crape.

Zoé Perron est ingénieure d’étude.

Objectifs

  • Rédiger et mettre à disposition des synthèses (working papers) de la littérature internationale pour comprendre ce que recouvre la question de la promotion du bien-être chez l’enfant et le jeune.
  • Exploiter des données recueillies dans le cadre de grandes enquêtes internationales pour formuler de nouvelles hypothèses et en proposer une analyse nouvelle.
  • Animer un réseau de recherche international sous la forme de séminaires et d’un colloque international portant sur les questions du bien-être, de sa promotion et de son évaluation,  du rôle respectif  des parents et des politiques publiques dans la socialisation de l’enfant.

Thèmes de recherche

Liens entre politiques publiques et promotion du bien-être chez l’enfant

Les politiques publiques en direction de la famille et de l’enfance ont connu de nouveaux développements au cours des dernières décennies. Les thématiques du bien-être subjectif ou du bonheur mais aussi de la responsabilité des parents y occupent une place croissante. Parmi ces nouveaux dispositifs, un nouveau secteur d’intervention qualifié de « soutien à la parentalité » s’est affirmé en France comme dans de nombreux autres pays. Ces dispositifs s’adressant aux parents et futurs parents soulèvent plusieurs questionnements.

Parmi ceux-ci :

  • Quels changements induisent ces politiques en direction de l’enfance et des parents ?
  • Que peut-on apprendre des comparaisons internationales dans ce domaine ?
  • Sur quels savoirs s’adossent ces interventions, mesures et dispositifs au profit du bien-être des enfants ?
  • Faut-il se concentrer sur une période spécifique de l’enfance ?

La Chaire « enfance, bien-être et parentalité » entend faire la synthèse des liens entre les politiques publiques et la promotion du bien-être chez l’enfant.

Socialisation et bien-être de l’enfant

La compréhension des contextes de socialisation des jeunes français depuis leur enfance jusqu’à la transition à l’âge adulte est un des axes central de la chaire  « enfance, bien-être et parentalité ». Il s’agit de dresser un état des savoirs sur le rôle des différents acteurs de cette socialisation et d’interroger leur contribution à créer (ou non) les conditions d’un bien-être ou à le restaurer.

En ce sens, la chaire « enfance,bien-être et parentalité » entend interroger, approfondir et synthétiser les savoirs scientifiques (neuroscience, psychologie cognitive, psychologie du développement, sciences humaines) et savoirs professionnels (PMI, justice des mineurs, dispositifs d’accueil de l’enfant). Il convient en effet de décloisonner ces différents types de foyer de connaissance et de production normative dans le but de les synthétiser, et dresser un état des lieux des savoirs pour les rendre accessibles aux décideurs publics et aux professionnels de l’enfance.

Partenaires

La Chaire « enfance, bien-être et parentalité » s’appuie sur un partenariat entre l’EHESP et la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF).

Publié le 6 juin 2017