Paroles d’Alumni

BENJAMIN VITRÉ est actuellement directeur opérationnel de Doctocare. Il a suivi le Master analyse et management des établissements de santé (AMES promotion 2016-2017) à l’EHESP.

Benjamin Vitré, 2017 – Photo : DocteGestio

Pourquoi avoir choisi un parcours à l’EHESP ?

Avant tout, je désirais m’inscrire dans un milieu qui fait sens. La santé est un secteur fabuleux qui concerne tout le monde, à tous les âges, et dans tous les territoires. Le choix de l’EHESP s’est fait sur la qualité des enseignants, la réputation de l’école et le format des études. Venant d’un secteur différent, j’ai dû tout réapprendre et repartir de zéro. J’ai choisi le parcours analyse et management des  établissements de santé (AMES) qui me semblait le plus en ligne avec mon projet et qui m’a permis d’avoir une légitimité auprès de mes collègues, ainsi qu’une vision globale de la santé en France. Le format Master m’a aussi permis de mener de front plusieurs projets : la reprise d’études, la création d’une entreprise, la recherche et la formation professionnelle.

Quel a été l’impact de votre formation à l’EHESP sur votre parcours professionnel ?

La formation à l’EHESP a eu un impact déterminant pour mon parcours. Elle m’a apporté une connaissance forte du secteur. J’ai notamment eu l’opportunité de rencontrer des personnes à des postes clés, ainsi que de créer des liens privilégiés avec les anciens élèves de l’école. J’ai également eu la chance de publier un article sur l’un des sujets qui m’interpelle particulièrement et pour lequel je crois que notre pays est bien armé : la santé digitale (paru aux Cahiers de la fonction publique). L’EHESP est par ailleurs une institution que les praticiens médicaux connaissent et reconnaissent, ce qui est important dans nos métiers.

J’ai aussi essayé de diversifier mon parcours, car auparavant, je travaillais dans une banque internationale. J’ai également suivi la formation HEC en entrepreneuriat et ai conseillé des start up en e-santé. Cette variété d’expériences me permet d’aborder mon métier avec une perspective différente.

Pouvez-vous décrire votre profession actuelle et nous expliquer ce qui vous plait dans l’exercice de votre métier ?

Actuellement, je suis directeur opérationnel de doctocare qui comprend 43 établissements, 1000 collaborateurs, pour 85 millions d’euros de chiffre d’affaires. Par ailleurs, j’ai également fondé une société de conseil en eSanté. Ce que j’apprécie dans l’exercice de mon métier, c’est sa complexité et l’absence de répétition dans mes missions. Je suis aussi passionné par la sauvegarde de ce secteur en difficulté, qui comprend une forte dimension humaine et qui nécessite une grande interaction avec le personnel que l’on encadre. Je considère que le secteur de la santé va être toujours plus lié au développement du digital et aux nouvelles technologies. Dans ce sens l’eSanté est un enjeu clé pour les dix prochaines années au sein de la profession.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite faire sa carrière dans la santé publique ?

Je pense que pour travailler aujourd’hui dans la santé de manière générale et pour le management en particulier, savoir être à l’écoute, être sur le terrain, être créatif, être capable de prendre des décisions, sont des atouts majeurs.

 

Publié le 16 mars 2018