Paroles d’Alumni

MARC FAYSSE est actuellement Chargé de mission Fabriques d’Initiatives Citoyennes au Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire (CNAJEP). Il a suivi le Master 2 Jeunesse : politiques et prises en charge (promotion 2014-2015) à l’EHESP.

Depuis 2017 cette formation est intitulée Master 2 Enfance, jeunesse : politiques et accompagnement (ENJEU).

Marc Faysse, diplômé du master ENJEU (2014-2015) - Photo : Cnajep

Marc Faysse – Photo : CNAJEP

Qu’est qui vous a amené à l’EHESP et pourquoi avoir choisi ce parcours ?

J’ai travaillé pendant quelques années comme éducateur au Ministère de la Justice mais mes engagements au sein de mouvements de jeunesse et d’éducation populaire m’ont poussé à reprendre mes études. Mon expérience au sein des Éclaireuses Éclaireurs de France et à la Ligue de l’Enseignement notamment m’avaient ouvert au champ des politiques de jeunesse et j’ai souhaité professionnaliser cette pratique.

Quel a été l’impact de votre formation à l’EHESP sur votre parcours professionnel ?

Grâce à ce Master, j’ai pu solidifier un socle de connaissances théoriques et techniques. Par ailleurs, j’ai eu la possibilité de faire l’expérience de la recherche en sociologie grâce à mon stage, ce qui aurait surement été difficile sans ce choix de parcours. J’ai aussi pu enrichir ma réflexion grâce à des temps de débat et d’échanges avec les enseignants et le reste de ma promotion.

Pouvez-vous décrire votre profession actuelle et nous expliquer ce qui vous plait dans l’exercice de votre métier ?

Aujourd’hui, je travaille au CNAJEP (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire). En lien avec le ministère de la Jeunesse, je participe à la mise en œuvre d’un dispositif expérimental porté par une cinquantaine de structures locales (Centres sociaux, maisons de quartier, MJC…) : Les Fabriques d’Initiatives Citoyennes. Mon travail consiste essentiellement à l’animation du réseau de ces Fabriques qui sont en perpétuelle recherche d’innovation dans leur approche du travail concernant la jeunesse.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite faire sa carrière dans la santé publique ?

Pour intégrer ce Master et pour en tirer le meilleur, il faut selon moi avoir eu une expérience du monde associatif ou de l’éducation populaire. Les enseignements n’en seront que plus utiles, de même pour les échanges avec le reste de la promo. Ce sont de petites promos, ce qui laisse une grande place au partage de connaissances et de pratiques. Pour la suite, lors de l’insertion professionnelle, ce réseau s’avère souvent être très utile.

Un bon moment de votre scolarité à partager ?

 Lors d’un projet collectif en groupe, nous avons participé au diagnostic de la politique jeunesse de Morlaix Communauté. Pendant plusieurs jours, nous avons rencontré les différents acteurs du territoire. Ces journées et ces soirées nous ont soudés et je me rappellerai longtemps de cet esprit de colonie de vacances plein de bonne humeur et de volonté d’apprendre.

 

Publié le 7 décembre 2018