Paroles d’Alumni

ANNE MAZEREAU est actuellement directrice de l’EHPAD – SSIAD Ker Joseph. Elle a suivi la formation Directeur d’établissement sanitaire, social et médico-social (D3S promotion 2015-2016) à l’EHESP.

Anne Mazereau - Photo : Anna Parisato

Anne Mazereau – Photo : Anna Parisato

Qu’est qui vous a amenée à l’EHESP et pourquoi avoir choisi cette formation ?

Des échanges professionnels avec des directeurs de maison de retraite mais également de Foyer de Vie (FV) et de Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM). J’ai commencé ma carrière comme secrétaire générale d’une commune de 2 500 habitants, puis j’ai été directrice adjointe d’un Centre communal d’action sociale (CCAS). Ce sont des rencontres professionnelles qui ont mûries mon envie de m’investir dans le secteur de l’accompagnement auprès de personnes vulnérables avec mes compétences de « gestionnaire ». Avant d’intégrer l’EHESP, j’étais Attachée territoriale et je souhaitais conserver mon statut car je suis attachée aux valeurs du service public. J’ai donc passé le concours de Directeur d’établissement sanitaire, social et médico-social (D3S) en interne.

Quel impact a eu la formation à l’EHESP sur votre parcours personnel et professionnel ?

La formation m’a permis de prendre la mesure du poste par le biais des stages et des séquences de formation. La formation a attiré mon attention sur la palette de connaissances liée au poste de direction. Mon parcours tient à la réflexion au long cours pour faire ce métier. Mes précédents postes m’ont donné l’envie de trouver un sens au-delà des compétences techniques. L’envie de m’orienter dans le secteur médico-social m’a poussé à passer le concours. Ma motivation tenait  aux grandes possibilités de postes dans le secteur au service de publics vulnérables : personnes âgées, personnes en situation de handicap, personnes en difficultés d’insertion, hôpitaux mais également à l’autonomie de gestion encore présente dans les établissements sociaux et médico-sociaux.

Pouvez-vous décrire votre profession et expliquez ce qui vous plait dans l’exercice de votre métier ?

Je suis directrice d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et d’un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD). Ce poste demande de la disponibilité, une vision d’accompagnement pour l’établissement, des compétences techniques multiples, un leadership. Dans mon métier, j’apprécie particulièrement mon autonomie, l’impulsion de projets en lien avec des professionnels aux compétences variées, l’amélioration des conditions de vie pouvant être apportée aux résidents de la structure, le relationnel avec différents interlocuteurs (internes et externes) mais aussi l’utilité sociale en tant qu’acteur du territoire. Par ailleurs, je pense que d’ici une dizaine d’années, le directeur sera moins un gestionnaire de structure qu’un garant d’une qualité d’accompagnement par l’impulsion de mutualisation entre structures et moyens.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite engager sa carrière dans la santé publique ?

Plusieurs définitions peuvent être données à la santé publique. Au regard de mon poste, je dirais que la santé publique c’est de pouvoir apporter un accompagnement médical adapté à toute personne, quelle que soit sa situation. Mon conseil principal serait donc d’avoir l’envie de se rendre utile auprès de personnes vulnérables.

Un bon moment de votre scolarité que vous souhaitez partager ?

Il y en a eu plusieurs. Ce que je retiendrais de l’École, ce sont des moments de partage au sein de ma promotion comme par exemple le moment des cadeaux de Noël le jour de l’amphi de garnison entre tous les élèves de la promotion 2015-2016. Chacun devait acheter un cadeau pour un autre élève. C’était un beau moment comme beaucoup d’autres que nous avons partagé ensemble et que l’on retrouve dans un film réalisé par une collègue de promotion.

Publié le 7 décembre 2018