Paroles d’Alumni

CÉCILE HEUSSE est actuellement référente handicap mutualisé (Rhône-Alpes). Elle a suivi le Master 2 Situations de handicap et participation sociale (SHPS promotion 2013-2014) à l’EHESP.

Photo : Cécile Heusse

Qu’est-ce qui vous a amenée à suivre le Master Situation de handicap et participation sociale à l’EHESP ?

Après l’obtention d’un baccalauréat scientifique, j’ai suivi des études d’ergothérapie en Belgique. Une fois mon diplôme obtenu, j’ai travaillé dans différents centres de neuropédiatrie à Bruxelles. Ensuite, de septembre 2010 à décembre 2012, j’ai exercé au Burkina-Faso dans le cadre d’un Volontariat de solidarité internationale (VSI). Durant ces deux années à l’étranger, j’ai travaillé pour une ONG qui œuvre auprès d’enfants handicapés. Intégrée dans l’équipe locale, je participais aux prises en charge paramédicales des enfants et menais différents projets en lien avec l’association (éducation inclusive, évaluation des besoins spécifiques aux personnes en situation de handicap dans des camps de réfugiés, recherche de fonds, etc.).

Après cette expérience riche, j’ai décidé de reprendre un cursus d’études dans la gestion de projets dans le domaine du handicap. C’est ainsi que j’ai été amené à postuler au Master 2 « Situation de Handicap et Participation Sociale » de l’EHESP et à le suivre.

Quel impact a eu cette formation à l’EHESP dans votre parcours personnel et professionnel ?

La formation à l’EHESP a eu un impact très positif sur ma vie personnelle et professionnelle. Sur le premier plan, elle m’aura permis de faire de très belles rencontres à Rennes (et notamment celle de mon compagnon). Sur le second, elle m’aura donné les connaissances/compétences nécessaires pour que je sois recrutée sur le poste que j’occupe actuellement : un poste expérimental mis en place en Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre d’un partenariat entre la Fédération hospitalière de France (FHF) et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP).

Pouvez-vous décrire votre profession actuelle et ce qui vous plait dans l’exercice de votre métier ?

La convention qui a été signée entre la FHF et le FIPHFP a pour objectif de promouvoir l’emploi des personnes handicapées dans les établissements sanitaires et médico-sociaux publics. Dans ce sens, mon rôle est de soutenir et d’accompagner les employeurs dans leur démarche handicap afin qu’ils puissent répondre à leur obligation légale : celle d’intégrer et de maintenir dans l’emploi des personnes en situation de handicap (en référence à la Loi française du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées). Dans l’ensemble, je suis satisfaite de mon poste où je dois faire preuve d’autonomie, de polyvalence, d’imagination… C’est une belle mission !

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite faire sa carrière dans la santé publique ?

La santé publique étant un domaine qui est en perpétuelle évolution, préparez-vous à ne pas avoir une carrière linéaire et à devoir revisiter continuellement vos pratiques professionnelles.

Un bon moment de votre scolarité que vous souhaiteriez partager ?

Si, à tout hasard, vous êtes amenés à croiser dans les couloirs de l’EHESP un groupe de personnes qui vendent des brioches, c’est sans doute des étudiants du Master SHPS qui répondent à un projet de l’Unapei. Et oui, « le handicap, on est tous concernés ! ».

Publié le 4 juin 2018