Paroles d’Alumni

GUILLAUME AH-TING est actuellement interne en médecine, spécialisé en santé publique. Il a suivi le Master analyse et management des établissements de santé (AMES promotion 2014-2015) à l’EHESP.

Qu’est qui vous a amené à l’EHESP et pourquoi avoir choisi ce parcours ?

C’est une rencontre avec un professeur passionné et passionnant, le Pr Dominique Bertrand, qui m’a amené à l’EHESP. En suivant ses cours en formation initiale et en cherchant à aller plus loin, j’ai voulu articuler d’autres compétences avec ma future qualification de médecin de santé publique. Je me suis naturellement tourné vers le Master 2 AMES (Analyse et Management des Établissements de Santé). Ce parcours s’articulait autour de problématiques telles que l’organisation du système hospitalier, sa qualité, son financement, son avenir : autant de défis que je souhaite relever au travers mon regard médical.

Quel a été l’impact de cette formation sur votre parcours professionnel ?

La force de ce parcours, c’est la variété. Variété des profils d’étudiants (formations initiales soignantes et non soignantes, cadres de santé, élèves du service de santé des armées…), des thématiques abordées et des intervenants. Il m’a permis d’appréhender ma pratique professionnelle avec une compétence supplémentaire et nouvelle.

Pouvez-vous décrire votre profession actuelle et nous expliquer ce qui vous plait dans l’exercice de votre métier ?

Je suis interne de santé publique, donc médecin en formation. Mon rôle est de faire l’interface entre divers domaines liés à la médecine, en ayant une approche collective de la santé de la population. Une double compétence est donc nécessaire, d’une part une compétence médicale ainsi qu’une autre de notre choix et c’est ça qui est plaisant dans ce métier. C’est une spécialité assez jeune et évolutive. De nouvelles thématiques émergent comme l’informatique médicale (qui intègre notamment la e-santé), la promotion de la santé ou encore les politiques de santé et je pense qu’elles seront prédominantes à l’avenir.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite faire sa carrière dans la santé publique ?

La santé publique est un domaine très vaste qui demande des compétences multiples et de l’adaptabilité. Les métiers et le système changent vite et il faut pouvoir s’y adapter. Mais c’est aussi ce qui fait tout son charme !

Un bon moment de votre scolarité que vous souhaitez partager ?

J’ai trouvé très enrichissant le mélange de publics en formation initiale avec des professionnels expérimentés en formation continue. Cela donne des situations cocasses où parfois on ne sait plus trop qui est l’élève et qui est le professeur.

Publié le 7 décembre 2018