Paroles d’Alumni

MANON ANTOINE est actuellement présidente d’ALCYCOR. Elle a suivi la formation Ingénieur du Génie Sanitaire (IGS – promotion 2008-2009) à l’EHESP.

Manon Antoine, 2018

Qu’est qui vous a amenée à l’EHESP et pourquoi avoir choisi la formation IGS ?

En 2005, après une classe préparatoire de physique/chimie à Lorient, j’ai quitté ma Bretagne natale pour poursuivre mon cursus à l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Limoges dans la spécialité Eau et Environnement. Ce choix n’était pas anodin car je savais que cette école proposait en troisième année une spécialisation des ingénieurs en santé. Cela m’a permis de construire un dossier solide pour présenter ma candidature à l’EHESP pour la formation d’Ingénieur du Génie Sanitaire.

Quel impact a eu la formation à l’EHESP dans votre parcours professionnel ?

La formation à l’EHESP m’a apporté une vue d’ensemble des différents acteurs et organismes publics intervenants dans le champ santé-environnement et de m’imprégner du contexte et des grands enjeux actuels et de demain auxquels sont et seront confrontées nos sociétés vis-à-vis des risques pour la santé. De plus, c’est à l’école que j’ai développé un ensemble de connaissances autour de la prévention du risque, sa gestion et la mise en œuvre de plans d’actions, qui sont aujourd’hui essentielles à ma stratégie d’entreprise tant sur l’offre client que sur le management interne.

Pouvez-vous décrire votre métier en quelques mots ?

En 2012, j’ai créé le bureau d’études ALCYCOR spécialisé dans la protection de l’environnement, l’analyse et la gestion du risque. Basée à Limoges, cette société est vouée à l’accompagnement des entreprises et des collectivités dans leur processus d’évaluation et de résolution des problèmes en matière d’environnement et de maîtrise des risques. Les missions d’ALCYCOR s’exercent dans des domaines variés (eau, effluent, cosmétiques, déchets, air, sols, matières dangereuses…) et son intervention s’articule autour de quatre axes : des études (conseil, audit, expertise, …), un service d’analyses et de courtage, des formations professionnelles et un pan de recherche et développement. En décembre 2017, j’ai créé la société E-4S avec mes deux associés. Basée à Poitiers, son activité est la conception de systèmes intelligents pour la surveillance et l’étude des milieux aquatiques.  Les éléments que j’apprécie dans mon métier sont la pluridisciplinarité et le challenge de ne jamais faire la même chose.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite engager sa carrière dans la santé publique ?

Être humble, curieux de tout et ne pas négliger l’acquisition, la remise à niveau ou le perfectionnement de ses compétences et connaissances car le domaine de la santé-environnement est vaste et en perpétuelle évolution. Être également à l’écoute des autres et prendre ses décisions de manière réfléchie et concertée.

Un bon moment de votre scolarité à partager ?

Durant ma formation à l’EHESP, j’ai adoré l’enseignement qui y était dispensé et qui était totalement différent de ce que j’avais pu rencontrer dans mon parcours de formation précédent. Nous ne nous sentions plus au sein d’un cursus universitaire mais plutôt dans le cadre d’une formation professionnelle. Je pense que cela est dû en partie à la mixité des enseignants titulaires, des conférenciers et des vacataires. La variété des différentes formations de l’EHESP contribue également à avoir un environnement socio-culturel très enrichissant dans l’école.

Publié le 20 novembre 2018