Paroles d’Alumni

PAULINE MAISONNEUVE est actuellement directrice des affaires médicales et des coopérations territoriales au centre hospitalier Victor Dupouy à Argenteuil. Elle a suivi  la formation d’Attaché d’administration hospitalière (AAH) puis de Directeur d’établissement sanitaire, social et médico-social (D3S promotion 2014-2015) à l’EHESP.

Pauline Maisonneuve, 2017 – Photo : Service communication du Centre Hospitalier Victor Dupouy

Qu’est qui vous a amenée à l’EHESP et pourquoi avoir choisi ce parcours ?

Je me suis orientée vers l’EHESP au terme de mes études de droit car je souhaitais intégrer la fonction publique hospitalière, découverte dans le cadre d’un stage hospitalier. Il s’agissait pour moi de donner du sens à mon métier, tout en me donnant la possibilité d’accéder à un large éventail de postes.

Quel a été l’impact de votre formation à l’EHESP sur votre parcours professionnel ?

L’EHESP m’a accompagnée tout au long de mon évolution professionnelle, une première fois dans le cadre de ma formation d’attaché d’administration hospitalière (AAH), une seconde fois dans le cadre du cycle préparatoire aux concours administratifs, et une troisième fois dans le cadre de ma formation de directeur d’établissement sanitaire, social et médico-social (D3S).

Pouvez-vous décrire votre métier en quelques mots et son évolution ?

J’occupe des fonctions de directrice des affaires médicales et des coopérations territoriales dans un centre hospitalier d’Ile de France de 650 lits qui est, par ailleurs, l’établissement support de son GHT (Groupement hospitalier de territoire). Je suis en charge de la direction des ressources humaines médicales et je contribue, par ailleurs, à la mise en place du GHT ainsi qu’à l’élaboration de son PMP (Projet médical partagé).

Nos métiers évolueront selon moi de deux manières qui ne sont pas incompatibles : dans le sens de la polyvalence, notamment au profit de la stratégie territoriale et de la coordination pour les uns, dans le sens de l’hyper-expertise pour les autres.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite engager sa carrière dans la santé publique ?

D’être curieux et de s’enrichir de l’ensemble des secteurs sanitaire, social et médico-social, mais aussi des modèles étrangers pour se donner les moyens d’innover et de dépasser la contrainte omniprésente dans l’exercice de nos métiers.

Un bon moment de votre scolarité que vous souhaitez partager ?

Il y en eu beaucoup ! Mais au-delà des bons moments, je retiens surtout les belles rencontres que j’y ai faites.

Publié le 16 mars 2018